02 mars 2018

Panda

 

IMG_E4485

IMG_E4487

IMG_4479

AVFS6816

IMG_E4499

 


01 mars 2018

Kamo Con 2018

 

Hello les crevettes 🦐On vous attend nombreux au stand C4 de la Kamo Con 2018 à Dijon, en compagnie de Fleur Spada "Les pétales de Fleur D" et moi même.

affiche-kamo-con-2018-sd

IMG_4925

IMG_4926

 

Posté par Tiffany Stg à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

28 février 2018

Législation et droit d'auteur (devoir n°36) QCM

 

Eh!! Vous vous doutez bien que je ne peux vous passer mes réponses du QCM sinon cela serait trop facile pour vous de rendre le devoir sans vous tromper, car oui moi même j'ai réussi à me planter en beauté dessus et comme le professeur a donné les corrections sur mon QCM, je ne peux pas vous les mettre.

Juste un conseil, faites bien attention, relisez chaque question avant de répondre car certaines questions sont pièges si vous lisez trop rapidement le cours, soyez donc très attentive et bon courage!!

 

 

27 février 2018

Projet professionnel II : Douze signes du Zodiaque

 

Le magazine que j’ai choisis pour réaliser le projet professionnel II est : Japan Mag

102420535_o

- Numéro : Juillet/Aout/Septembre

- Prix et éditeur: 4€99; Shadism

- Adresse : 15 Rue Barrelet de Ricou à Paris

- ISSN et CPPAP: En cours

- Dépôt légal : Juillet 2014

- Rédacteur en chef et Directeur de publication : Djoher Khaled (Shade)

- Assistante de rédaction  et correctrice: Myanh Chau; Fabienne Descoutures

- Toutes les images et photos dans ce numéro de Japan Mag sont copyright 2012/2013 par leurs auteurs et éditeurs respectifs.

 

Ce magazine parle en générale, de manga (BD dont le sens de la lecture se pratique dans le sens inverse du livre), d’anime (dessin animé), de musique, de jeux vidéos et de la culture Japonaise. Le public visé pour ce magazine est généralement un public féminin. De par ses couleurs, mais aussi de son contenu. Et je dirais d’une tranche d’âge allant de 15 ans à plus.

Dans ce n°12 du mois de juillet/Aout/Septembre 2014 sera consacré à un numéro spécial sur le YAOI. Le Yaoi étant un genre de manga, dessiné surtout par des femmes à destination d'un public féminin, dans lequel l'intrigue est centrée autour d'une relation homosexuelle entre personnages masculins, et comportant souvent des scènes sexuelles.

Il y aura aussi en plus d’un dossier entièrement consacré sur le Yaoi, des dossiers : les jeux vidéo Yaoi; Shômen et Fujoshi; Top 10 des beaux gosses coréens; Top 10 des Yaoi; News Yaoi; Prject Mirai 2; No 6; CD Drama; Les grands noms du Yaoi; Film Boy’s Love; ...

Ce magazine ne comporte hélas pas de dossiers sur l’horoscope. Donc pas de signe du zodiac. Néanmoins, s’il devait y en avoir un, il devrait surtout être tourné sur les signes du zodiac chinois puisque ce magazine parle surtout de culture asiatique et Japonaise.

Donc au lieu de prendre les traditionnels signes du zodiac (balance ; bélier ; cancer ; capricorne ; gémeaux ; lion ; poissons ; sagittaire ; scorpion ; taureau ; verseau et vierge) que l’on a l’habitude de voir dans les autres magazines de presses, je travaillerais donc sur les signes du zodiaque chinois qui sont : rat ; bœuf ; tigre ; lapin ; dragon ; serpent ; cheval ; chèvre ; singe ; coq ; chien ; cochon.

Les parties pris graphiques que je souhaite développer par rapport à mon analyse serait les suivantes : me baser sur les douze signes du zodiac chinois, qui seront représentés par de petits hommes chibi soit en costumes d’animaux ou bien accompagné d’un animal du zodiac. Un personnage chibi étant un dessin de personnage manga que l’on modifie au point qu’il ressemble à un enfant tout en gardant son apparence initial et qui dans un autre terme pourrais être considérer comme quelque chose de Kawaï (mignon).

Exemple :

102420725

Le personnage Naruto en normal avec son évolution de l’enfant à l’adulte

102420727

Et à présent la version chibi du personnage Naruto

 

102420790

L'astrologie chinoise est fondée sur les notions astronomiques et calendaires traditionnelles, dont le cycle de douze ans représentés par douze animaux qui sont souvent associés avec les douze rameaux terrestres. Les 12 animaux sont dans l'ordre : Rat ou Souris - Bœuf ou Buffle - Tigre - Lapin ou Lièvre - Dragon - Serpent - Cheval - Chèvre ou Bouc ou Mouton - Singe - Coq ou Phénix - Chien - Cochon ou Sanglier ou Porc.

Au cours du XXe siècle, ces 12 animaux-signes ont été adoptés dans la culture populaire de nombreux pays. Aujourd'hui, nombreux sont ceux dans le monde entier qui connaissent leur animal astrologique chinois.

La plupart de Chinois se basent sur l'astrologie Bazi qui fait commencer l'année le 4 ou le 5 février, le jour du commencement du printemps. L'astrologie Bazi se base sur l'année, le mois, le jour et l'heure de naissance, chacune de ces quatre informations étant exprimée par deux caractères, un tronc céleste et une branche terrestre.

Certains d'autres font commencer l'année lors de la fête du Printemps, fête mobile située entre le 20 janvier et le 20 février selon la date de la nouvelle lune, et ils se trompent.

 

(Source de ses informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Astrologie_chinoise)

 

Illustration de six des Douzes signes du Zodiaque chinois

102420834_o

102420845_o

102420859_o

102420881_o

102420911_o

102420939_o

 

26 février 2018

Notions de DAO (devoir n°35) Réaliser un carton d'invitation

 

J’ai réalisé la maquette d’invitation à la main, faute de logiciel. Je vais donc à présent expliquer comment je m’y serais pris si j’avais eu le logiciel Illustrator.

Premièrement, nous ouvrons le logiciel Illustrator, puis on créait deux nouveaux documents que l’on appellera «recto» et l’autre «verso» en choisissant le format suivant : 15*12 cm. Sachant que le document sera destiné à l’impression nous prendrons la colorimétrie suivant : CMJN.

Deuxièmement, pour effectuer le travail sur chaque document, nous travailleront principalement avec des calques ou l’on y placera les éléments individuellement comme par exemple : un calque pour le fond; un calque pour un encart; un calque pour l’écriture de l’encart; un calque pour le gros titre et la date; un calque pour les renseignements; un calque pour le personnage.

Nous aurons par la suite, une fois le travail sur l’un des calques terminé la possibilité de le «verrouillé» si l’on ne souhaite pas faire d’avantage de modification ou de travail dessus. C’est-à-dire, de rendre impossible la sélection de tout élément se trouvant dans ce calque. Si par le pur hasard, l’un des calques ne me convenait plus, j’irais sur l’une des petites icônes se situant en bas de la palette de calque qui est représenté par le dessin d’une «poubelle», qui supprimera ce dernier définitivement.

Troisièmement, nous allons enfin pouvoir commencer le travail avec le calque de «fond». Pour créer un fond et ainsi remplir toute la page mesurant 15*12 cm, nous allons utiliser l’outil «rectangle».

A savoir, on peut utiliser cet outil de deux manières différentes soit pour la première, sélectionner l’outil puis cliquer sans relâcher le clic sur le bord en haut à gauche de la page et agrandir notre rectangle en amenant la souris en bas à droite de la page. Pour la deuxième manière, il faut sélectionner l’outil puis cliquer sur la page, une fenêtre alors s’ouvre, dans laquelle on peut rentrer les dimensions voulues (cette opération marche aussi pour la plupart des autres outils).

A présent, nous allons choisir une couleur pour le fond. Pour cela nous ferons appel à la palette de couleur dans le menu fenêtre («Fenêtre/Couleur», ou encore F6), après on cliquera sur l’icône flèche (la petite flèche encerclée) situé sur la droite de la fenêtre couleur. Nous utiliserons l’option du dégradé afin d’avoir trois couleurs de marrons différents comme sur l’affiche faite main.

Quatrièmement, après avoir «verrouillé» le calque «fond», nous allons prendre le calque «encart» qui situera juste en dessus du précédent calque. Ensuite, nous allons fouiller dans la bibliothèque de formes («fenêtre/bibliothèque de formes»). Pour voir l’objet en plus grand, il suffit de cliquer dessus et de l’amenez dans la zone de travail. Une fois la forme trouvée, nous prendre l’outil sélection et nous effectuerons le même travail que pour le calque «fond» afin d’y mettre de la couleur.

Cinquièmement, nous allons utiliser le calque «écriture de l’encart» qui sera placé sous le calque «encart». Après avoir trouvé sur le site Dafont.com la police de l’écriture que l’on souhaite et après l’avoir installé sur ordinateur, nous allons cliquer l’outil Texte puis dans le Menu Texte et choisir le style de police que l’on a installé sur ordinateur, puis écrire le texte. Nous répéterons cette action, pour les calques «gros titre et date» et «renseignements».

Sixièmement, nous prendrons le calque «personnage». Afin de pourvoir créer ce dernier, nous utiliserons l’outil «plume» puis nous tracerons le contour du personnage. Nous fermerons le tracé, lorsque celui-ci sera fini d’en faire le tour.

A savoir, le tracé que l’on vient de créer est modifiable, on peut donc déplacer des points avec la flèche blanche, en enlever (plume -) en ajouter (plume +), arrondir ou rendre droit le sommet de deux segments (outil conversion de point directeur), etc.

On peut également changer l’échelle de notre personnage soit : En sélectionnant notre personnage et en l’agrandissant avec la flèche noire; En cliquant sur l’outil «mise à l’échelle» et en rentrant le pourcentage voulu. Pour le «verso», nous repéterons à peu près les mêmes opérations que se soit pour les calques «fond», «écriture» et enfin le calque «forme».

102624425

 


25 février 2018

Notions de DAO (devoir n°34) QCM

 

Eh!! Vous vous doutez bien que je ne peux vous passer mes réponses du QCM sinon cela serait trop facile pour vous de rendre le devoir sans vous tromper, car oui moi même j'ai réussi à me planter en beauté dessus et comme le professeur a donné les corrections sur mon QCM, je ne peux pas vous les mettre.

Juste un conseil, faites bien attention, relisez chaque question avant de répondre car certaines questions sont pièges si vous lisez trop rapidement le cours, soyez donc très attentive et bon courage!!

23 février 2018

Sémiologie de l'image (devoir n°32) Le parfum dans la Publicité

 

Nina Elixir de la Maison Nina Ricci

102408089

Cette photographie montage met en scène une jeune femme aux allures de princesse  dans une pièce blanche entouré d’un nuage et d’un tapis de pommes. La jeune fille est visible en son entier grâce à un plan moyen, qui permet de voir évoluer le personnage et de juger son aspect physique et son allure. Il valorise également son comportement.

Celle-ci est vêtue d’une robe courte et bouffante, grâce à un jupon froufrou. La robe de couleur rose pastel est cintrée à la taille et est décolleté sans l’être, de par ce voilage très fin reposé sur ses frêles épaules. Sa chevelure est d’un blond doré, coiffée d’un diadème et d’une longue tresse allant sur sa gauche et caressant son épaule. Ses mains et ses avant bras sont nues et démunis de tout accessoires. Ses jambes sont recouvertes d’un collant baraillé blanc, suivis d’une paire de chaussure à talon de couleur rose bonbon.

En second plan, on aperçoit ce fameux nuage de pommes, tous d’un rouge appétissant. On retrouve d’autres pommes étalés aux pieds de la jeune femme tel un tapis. Celle-ci se tient de front, la main droite maintenant un bout de sa jupe bouffante et la gauche maintenant une pomme en verre dans la paume de sa main, la tête en contre-plongée et le regard fixé directement sur nous.

Malgré ce plan moyen, celui-ci nous permet tout de même d’avoir une vision élargie de la scène, nous intégrant directement dans l’univers du personnage qui nous rappel étrangement celui de blanche neige. Le parfum, pour lequel la publicité fût faite, est disposé à droite. Il est en hauteur  mais reste au premier plan. Le flacon est rouge foncé et gourmand sur le haut et en son centre mais il est blanc transparent sur son bas. Son col  est vêtu de feuilles de couleur  or champagne métallisé, tout comme le cabochon de forme rond.

La femme a donc tous les attributs d’une princesse : chevelure dorée, diadème, robe bouffante et de couleur pastel, nous donnent directement une idée du personnage et elle est placée dans une pièce blanche (neutre, innocence, imagination, mystère, etc…), évoquant ainsi la royauté, le mystère et la sexualité. Les pommes donnent un ton de conte de fée mais aussi, l’appétit la gourmandise, de par leur rouge intense.

Ainsi le publicitaire montre que la princesse va plus loin dans sa quête d'amour féérique. Notre belle Nina devient à la fois sensuelle et mutine. Elle joue de son charme et de sa fraîcheur avec une pointe d'impertinence. Une fragrance pétillante, gourmande et sensuelle.

De plus, par l’étui du parfum, il se voit paré d'une pomme rouge intense, laquée. Comme une signature couture, un cachet en forme de pomme est apposé sur le haut de ce dernier.

Cette affiche est composée de trois plans. Ces derniers sont facilement repérables par les lignes verticales des pommes qui composent la scène. Les pommes rappelant celui du flacon de parfum  de Nina Elixir.

Le premier plan s’impose par les pommes qui travers de haut en bas l’affiche, les séparant des autres plans et la mettant en valeur. Ensuite, la jeune femme se positionne en second plan ; ni trop proche, ni trop éloignée et de par sa posture s’entremêle au premier plan. En arrière plan soit le troisième plan, celui-ci est de couleur blanc, donnant au personnage et au parfum un effet de profondeur. La différence de couleur, permet à l’œil de les détacher directement. La jeune femme gardant ses couleurs naturelles et édulcorés sur le lieu où elle est disposée, ainsi que le parfum.

Ce parfum vise à la fois un public d’adolescente de par le côté angélique et princesse mais aussi, à la fois, un public adulte de par son élégance, sa sexualité comme sa gourmandise. Il s’agit ici, d’une clientèle féminine qui a, à la fois encore un esprit enfantin, tout en étant une femme libéré, indépendante, espiègle, sensuelle et gourmande.

 

Ricci Ricci de la Maison Nina Ricci

102408121

Cette photographie montage met en scène une jeune femme féline, représentée par deux fois, sur les toits de Paris. Paris est visible au loin grâce à un plan d’ensemble qui met en avant la Tour Eiffel et la jeune femme. Celle-ci est vêtue d’une robe simple noire, cintrée et décolletée, arrivant au niveau des genoux. Ses mains sont gantelées en cuir noire. Elle porte à ses pieds des talons ouverts et des oreilles de chat noirs. Représentée une seconde dans un plan américain. Elle est de profil vers la droite, les mains sur les hanches, la tête et le regard tournés directement vers nous.  Ce plan américain nous permet d’avoir une vision élargie de la scène et rapprochée du personnage, nous intégrant directement dans son univers. Le parfum, pour lequel la publicité fût faite, est disposé à droite et tourné vers la femme, donc vers la gauche. Il est en hauteur mais reste au premier plan. Le flacon est rose foncé, noué d’un ruban fuchsia métallisé en son col, de forme rectangulaire mais rond sur ses contours.

La femme a donc tous les attributs du chat : la traîne évoque la queue, les oreilles nous donnent directement une idée du personnage, évoquant ainsi la liberté de cet animal. Les gants en cuir donne un ton de modernisme à sa robe simple et sobre, et rappel les pattes d’un chat. Le noir signifie aussi la sobriété, l’élégance, mais par le cuir évoque le côté rock’n’roll, tendance et affirmé du parfum. L’animal est l’emblème de l’indépendance mais la femme chat évoque surtout une héroïne bien connue : cat woman. Active, indépendante, moderne, courageuse, elle est mis en avant et en scène à Paris, ville attractive de l’élégance, de la mode, du luxe et du parfum. Ainsi, le publicitaire  montre que la femme peut porter ce parfum qu’elle soit doté d’un caractère classique ou d’une personnalité bien affirmée.

De plus, par l’étui du parfum, qui est de forme pure, composé d’un dégradé rose fuchsia réchauffé, et rehaussé d’un ruban rose métallisé sculpté placé au dessus du bouchon, ses formes libres apportent une touche d’originalité et de modernité au parfum.

Cette affiche est composée de trois plans. Ces derniers sont  facilement repérables par les lignes verticales des rubans qui composent la scène. Le ruban rappel celui qui contourne le bouchon du parfum Ricci Ricci.

Le premier plan s’impose par ce ruban qui traverse de haut en bas l’affiche, la séparant des autres plans.  Le ruban que tient la femme assise à gauche est plus petit que celui du premier plan, mais plus grand que celui du troisième présent sur  la tour Eiffel. Ce ruban rose fuchsia permet donc de relier les différents plans entre eux, la ville, les femmes et le parfum.

La ville en arrière plan, en noir et blanc, met en avant les personnages et le parfum par un effet de profondeur. La différence de couleur permet à l’œil de les détacher directement. La femme garde ses couleurs naturelles sur les deux lieux où elle est disposée, ainsi que le parfum et le long ruban fuchsia.

L’un vers l’autre, le flacon par le jeu de lumière, nous incite à regarder cette femme sûre d’elle et glamour. De plongée, par rapport au point de vue du parfum, il y a effet de grandeur sur la femme. Celle-ci nous regarde directement, affichant clairement le message du publicitaire au public: si vous portez ce parfum vous serez cette femme, si vous portez ce parfum vous serez aussi assurée que moi.

La coupure du premier plan par le ruban permet aussi à l’annonceur d’utiliser une typographie totalement différente dans les deux parties de l’affiche. La typographie de droite est rectiligne («  Nina Ricci le nouveau parfum malicieux ») comme la femme de droite qui est totalement verticale, tandis que celle de la partie gauche est fléchit vers la gauche (Ricci Ricci) dotant l’image d’un effet de dynamisme.  Par cette disposition, le publicitaire permet de remettre en avant l’importance du premier plan. En effet, la typographie de gauche glisse en  descendant vers la femme de gauche, qui est elle-même penchée vers le premier plan, donnant une lecture descendante,  et amenant l’œil directement à la femme de droite et au parfum.

L’écriture est donc différente sur ces deux parties. Nina Ricci est écrit de façon informatique plus visible comme le texte situé en dessous : « le nouveau parfum malicieux », donnant l’importance au nom du flacon.

Ainsi ce parfum vise un public adulte. Un public large mais qui s’éloigne de la clientèle habituelle de Nina Ricci soit les adolescentes.

 

Étude comparative :

Ces deux publicités n’ont pas la même datent. Toutes deux invitent à une consommation directe du parfum, par le regard franc et assuré des personnages et en faisant en sorte que le public s’identifie à eux. Par ce regard l’impact est abrupt et accrocheur puisque les personnages nous invitent dans leur univers.

Toutes deux sont composées de couleurs à la fois sobre et édulcoré. Par la couleur utilisée, le rose rappel la couleur de la femme et sa féminité. Par le noir et le blanc, chacune évoquent à sa manière la sobriété et l’élégance.

Malgré la différence entre les deux affiches publicitaire nature/ville/intérieur, Sage/rock’n’roll/princesse, ces deux affiches comportent chacune une part d’excentricité. Dans la première, par l’effet princesse malicieuse et de toutes ses pommes nous rappelant le côté blanche neige, dans la deuxième par le déguisement félin de la jeune femme et du ruban métallisé. La sensualité fait aussi parti de ces deux publicités, comme on peut le constater par le rouge gourmand des pomme et  le déguisement de chat ; sans oublier  leurs regards directs et remplis de malice.

De plan différent (plan moyen pour la première, plan américain pour la seconde), les deux femmes ont une position différente.

En évitant toute surcharge dans la première publicité, le concepteur  donne plus d’impact à l’affiche, alors que la deuxième  est plus explicative par paris, par le déguisement et par les postures des personnages.